Le réseau Parkinson-Bretagne – INCR

Le réseau Parkinson-Bretagne

Mis en ligne le 11 avril 2013

Le Réseau Neuro Bretagne a pour vocation de réunir l’ensemble des professionnels de santé bretons pouvant être impliqués dans la prise en charge de patients présentant une pathologie neurologique invalidante et évolutive (neurologues et médecins rééducateurs, infirmières, kinésithérapeutes, psychologues et psychiatres exerçant en libéral ou dans les centres hospitaliers généraux et universitaires ou encore les centres de médecine physique et réadaptation). Elle a été crée pour promouvoir la mise en place de réseaux de santé dédiés à la prise en charge de des maladies neurologiques invalidantes et évolutives en Bretagne et ainsi offrir à tous les patients un accès égal à des soins de qualité, quel que soit leur lieu d’habitation et la structure assurant leur prise en charge, en diffusant une harmonisation des pratiques.

 

Quelle est la spécificité de la maladie de Parkinson au sein du réseau ?
Devant le développement en Bretagne de thérapeutiques innovantes pour la pathologie extrapyramidale depuis une quinzaine d’années, telles que la stimulation cérébrale profonde et la pompe à apomorphine, le fonctionnement en réseau s’est tout naturellement imposé. L’ajustement régulier des paramètres de stimulation ou du débit des pompes indispensable à l’optimisation de la remarquable efficacité de ces techniques a mené, au fil des ans, à identifier et former un ou plusieurs neurologues référents dans la plupart des principales villes de la région : Rennes, Brest, Saint-Brieuc, Quimper, Lorient, Saint-Malo. S’est ainsi établie une prise en charge homogène et de proximité pour le plein bénéfice du patient, lui évitant la répétition de longs trajets jusqu’au centre expert rennais.

Le bénéficiaire est également le centre hospitalier général, qui acquiert une autonomie vis-à-vis de thérapeutiques innovantes relevant essentiellement des CHU dans les autres régions de France.
L’avantage d’une telle organisation revient enfin au centre expert, qui voit son activité soulagée d’une grande partie du suivi désormais assurée par les centres hospitaliers généraux. Il peut ainsi recentrer son activité sur la prise en charge initiale de haute technicité de ces thérapeutiques (mise en place des électrodes intracérébrales et des stimulateurs implantables) et augmenter le nombre des patients pris en charge. Le délai d’attente avant de bénéficier de ces techniques est donc réduit d’autant au bénéfice de l’ensemble des patients de la région Bretagne.

Le réseau Parkinson Bretagne est promu par l'Association Neuro Bretagne et met à disposition des professionnels et du grand public un site internet :

www.neurobretagne-oniric.com