Accueil » Maladies » Sclérose en plaques » Anne Kerbrat : La SEP en images !

Anne Kerbrat : La SEP en images

Neurologue au CHU de Rennes, Anne Kerbrat s’est intéressée dès son internat aux maladies inflammatoires, ce qui l’a menée vers la sclérose en plaques (SEP), aux côtés du Pr Gilles Edan.

C’est ensuite un séjour dans un laboratoire de recherche en imagerie au Canada qui lui a donné envie de continuer à travailler sur l’IRM. À tel point qu’elle a complété sa thèse de médecine par une thèse de sciences en 2018 sur l’imagerie de la moelle épinière*. « Les IRM médullaires sont longues à acquérir et contiennent beaucoup d’artefacts. Leur interprétation est donc difficile, explique-t-elle. Mais leur apport dans le pronostic de progression du handicap est important dans les SEP débutantes. C’est ce que nous avons montré ».

Aujourd’hui les projets de recherche d’Anne Kerbrat sont tous liés à l’imagerie : du cerveau au bout de la moelle épinière ! Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs été financés par l’INCR, dont elle a rejoint le Conseil d’administration depuis quelques mois. Et ce n’est pas terminé. Le Dr Kerbrat a déjà dans l’idée d’explorer une autre technique d’imagerie en pleine émergence (l’électroencéphalogramme haute résolution – EEG HR) qui permet de visualiser quelles zones du cerveau s’activent quand on effectue une tâche.

À suivre !

 

*Thèse effectuée au laboratoire Empenn d’INRIA Bretagne.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email